Espace client

Créer un compte client

02 51 31 42 66

ou cliquez ici >>

Type de bien

RT 2012
Existant
Autre

Vos coordonnées

Infiltrométrie La Roche-sur-Yon 85000
DPE La Roche-sur-Yon 85000 Bureau d'études thermiques La Roche-sur-Yon 85000 Bureau d'Etude Thermique Vendée Thermographie Vendée 85

Que faire contre la déperdition énergétique ?? - 17/01/2019

La déperdition énergétique est un véritable fléau, non seulement pour le locataire, puisque cela impacte grandement ses factures d’électricité et de gaz, mais aussi pour le propriétaire, qui voit son bien immobilier perdre en valeur et en attractivité à cause d’une mauvaise isolation. Il est donc primordial de mettre son logement aux normes écologiques, pour le locataire mais aussi le propriétaire. Découvrez dans cet article comment faire contre la déperdition énergétique.

Débuter par un audit énergétique

Avant de se lancer la tête la première dans des travaux d’isolation, il est nécessaire d’effectuer au préalable un audit énergétique du logement. Cet audit peut être réalisé par un maître d'oeuvre ou bien un architecte et vous permettra de connaître les points faibles, mais aussi les points forts de votre logement. Une analyse est effectuée dans le logement et estime la capacité énergétique du logement.  Il aiguillera la direction que prendront vos futurs travaux. Vous trouverez toutes les informations sur le site de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie en cliquant sur ce lien

Combler le toit

Le toit est l’endroit qui est soumis le plus aux déperditions de chaleur, à hauteur de 25 à 30%. Peu concerné par les appartements, il l’est plus pour les maisons qui est beaucoup plus exposé aux vent. La chaleur produite par votre chauffage, qu’il soit à l’électricité ou au gaz, monte dans votre logement jusqu’à votre toit et une mauvaise isolation causera une perte des flux d’air chaud vers l’extérieur. Pour remédier à ce problème, la solution la plus préconisée est de refaire entièrement l’isolation, soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. En règle générale, une mousse spécifique est installée à l’intérieur et l’extérieur, la charpente et la toiture sont concernés.

 

S’occuper des murs

Ensuite, les murs représentent environ 20 à 25% des déperditions de chaleur d’un logement. Cela est souvent révélateur d’un logement ancien qui avait des normes qui ne correspondent plus aux besoins d’isolation actuels, avec notamment une charpente obsolète et un système d’isolation détérioré. Pour l’isolation des murs, il faut, selon votre budget, y installer un matériau isolant, comme de la laine de verre. Comme pour la toiture, l’isolation des murs peut se faire par l’intérieur ou bien même par l’extérieur.

 

Revoir vos fenêtres et portes

Les portes et les fenêtres peuvent aussi être vétustes et, même s’ils sont moins impactés par les déperditions de chaleur que peuvent l’être le toit ou les murs, c’est aussi un facteur à prendre en considération. Par exemple, si vous vous chauffez à l’électricité ou au gaz, dont vous pouvez d’ailleurs retrouver un comparatif des contrats en cliquant sur ce lien, les déperditions peuvent se faire par l’huisserie de vos portes ou bien à cause d’une mauvaise capacité isolante des vitres de vos fenêtres. Ainsi, il est nécessaire pour vos portes, de changer vos huisseries, et pour vos fenêtres, d’installer du double vitrage, très efficace et assez accessible aujourd’hui. 


« Retour aux actualités

Bureau d'Etude Thermique proche de La Roche-sur-Yon